218
Vmtl. 1762   ZH II 126   Orig    geprüft    Komm  
Johann Georg Hamann  →  Unbekannt
S. 126 / 9
10




15




20




25




30




S. 127



5




10




15



Wiederholen Sie, GeEhrtester Freund, meinen schuldigsten Dank dem mir
unbekannten Gönner, deßen Remarques sur une lettre et. Sie mir
mitgeteilt. Ich suche zugleich meine Erkenntlichkeit dafür selbst durch
nachfolgende Erörterungen zu bezeigen, deren Flüchtigkeit Sie bestens
entschuldigen werden.
Sans avoir l’honneur de Vous connaitre; je reconnais au moins la
politesse de Votre nation dans la grace que Vous m’avez faite par Vos
remarques sur une lettre neologique et provinciale.
Je suis humiliè, faché et embarassé de mes fautes; mais je me felicite
toujours de leur decouverte – Il ne faut craindre que les pieges, qu’on
ne voit pas
; au reste je pense sur les lieux d’un ouvrage d’esprit, comme
St. Paul sur les membres du corps: Ceux qui semblent etre les plus
faibles
, sont les plus necessaires, et il est juste de parer avec plus
de soin les parties, que nous estimons etre les moins honorables au
corps
et qui sont les moins belles à voir.
L’Hercule me fait chagrin, le genre marqué dans les mots: Enigme,
Sphinge (d’autant plus que la Chimère de ma composition porte une
tête d’homme
, au lieu que l’antique montrait une face de femme) et
Etude bevuë impardonnable! Ajoutez encore l’Accusatif du Verbe
enseigner. Voici des barbarismes, qui ecorcheront les oreilles françaises
et qui proclament pour ainsi dire, l’étourderie de l’auteur. – – Au moins,
je serai pret à me defendre, si la Critique descendrait à se meler de ce
colifichet. Sur le reste je me sens assez tranquillez, parceque la plûpart
de mes licences sont volontaires et faites à dessein. Exceptez sans
encore le mot alloy, que j’ai confondu avec alliage, que j’ai medité.
Vous avez raison Monsieur, qu’il vaudrait mieux dire p. 3. l. 4. je suis
ou je me trouve: mais me voici est plus convenable au ton passioné et
negligé, ton caracteristique de toute la lettre.
Il me semble, que Vous avez glissé sur le titre de cette feuille volante,
qui affiche l’idée principale ou le point saillant – – Comment voulez
Vous, qu’on ecrirait une lettre neologique sans se servir des mots et
des toms, qui sont insupportables, alembiqués et tout ce que Vous
voulez, hors de leur place; mais adaptés bien à propos et indispensables
au pour le Stile neologique; consultez-en le Dictionnaire, que j’ai
feuilleté il y a huit ans sur le
baragouin des beaux-esprits en France.
L’auteur de ce petit ouvrage, à ce qu’on m’à dit, est Mr. Diderot, et il a
recuilli nombre de lambeaux parmi les ouvrages de Fontenelle, Marivaux
etc. Il sera donc necessaire de juger d’une lettre neologique sur les
principes du langage neologique et non sur le sobre Purisme de la langue
française.
En second lieu, Monsieur, pardonnez-moi ma franchise, je ne Vous
crois pas suffisant à gouter l’elegance et l’Energie des pensées, qui ne
sont faites que pour les Fous, les Anges et les Diables. C’est l’autre point
de vuë, que Vous me paraissez avoir negligé dans Vos remarques.

Remarques nicht ermittelt, wohl eine Anwort auf Hamanns Lettre neologique









comme St. Paul 1 Kor 12,22f.


















feuille volante Hi 13,25














pour les Fous … wiederholt die Widmung im Untertitel von
Hamann, Lettres néologiques


Provenienz
Druck ZH nach den unpublizierten Druckbogen von 1940. Original verschollen. Letzter bekannter Aufbewahrungsort: Staats- und Universitätsbibliothek Königsberg, Hs. Nachlaß Warda (ohne Signatur).

Bisherige Drucke
ZH II 126f., Nr. 218.

Textkritische Anmerkungen
127/9 baragouin
ZH und Druckbogen 1940: baragonin; vmtl. Druckfehler  Korrekturvorschlag ZH 2. Aufl. (1988): baragouin