24
Johann Georg Hamann → Marianne Lindner, geb. Courtan
Grünhof, 28. Februar 1754
23 ◀ ZH I ▶ 25
ZH I, 64



S. 65



5




10




15




20




25




30




35


S. 66



5



Madame,

Vous voilà enfin avec Mr. votre Epoux au comble de vos voeux! Je
vous en felicite sincerement. L’interet, que je prends à votre
contentement repond à votre attention de m’en faire part. Le coeur d’un si
honnete homme que mon ami a merité, Madame, Votre foi et le bonheur,
qu’il goutera dans cette alliance. Je Vous embrasse tour à tour, Vous,
mon aimable amie et mon cher Lindner en pensée. L’idée de Votre
satisfaction et de vos fetes m’a donné de vrais vapeurs de Suisse. Au reste,
Madame, mes sentimens sont au moins aussi vifs que les desirs de Mr.
votre Epoux, dont Vous Vous plaignez mal à propos n’en Vous deplaise.
Au lieu de le corriger de sa malice, je lui voudrois bien du mal de faire
queue à vos charmes. Le plaisir pique au jeu et la beauté du terrein
reveille le laboureur. Vous, autres belles, laissez vos amans sur la bonne
bouche; et vous vous plaignez à tort s’ils font leurs choux gras de vos
friandises après le benedicité du pretre qui consacre la victime et convie
le jeune epoux à la bonne chere. Le titre de Maman Vous agrée, Madame
et vous dedaignez d’en faire les frais. Comme l’ainé de vos fils, je Vous
demande, ma Mere mignonne, bientot une petite soeur, qui m’amusera
à mon retour.
Ne Vous degoutez jamais, charmant couple! de la vertu; c’est à elle
que Vous etes redevable de cette volupté, qui comme un doux Zephyr
ridera les flots de votre vie à venir. Dieu sera propice à vos souhaits, si
vous vous opiniatrez de vous en rendre dignes par une tendresse et
fidelité, qui ne demente pas le noviciat de Votre amour. Aimez-moi, je Vous
en supplie, le souvenir de votre amitié me donne des fremissemens, dont
la jouissance Vous berce. Que mon cher Lindner est hureux! Vos soins,
Madame, retabliront sa santé et les douceurs d’un mariage si bien assorti
remettront son esprit dans son assiette.
J’ai été Madame cette semaine à Mietow pour l’amour de Votre frere.
Il etoit parti et de retour je n’ai babillé qu’une petite heure avec lui et
le plus sur votre compte. Il vous rend justice et applaudit de bon coeur
au choix et à la resolution de son frere. Ses affaires lui firent tourner la
tete; c’est une malade de qualité qui ne manquera point à etablir sa
renommée et à faire meme sa fortune; s’il y reussit. Ce seroit un coup
de la Providence pour faire valoir ses talens en depit de ses rivaux.
Pour moi, ma très chere amie, je suis içi à mon aise. Mdme la Comtesse
est une femme de beaucoup d’esprit. La devotion et l’ambition lui
tiennent lieu des qualités plus grandes. Elle est l’ame de sa famille, jamais
desoeuvrée elle emploie quelquesfois son tems à la bourgeoise et aux
bagatelles du menage. Son gout pour la lecture est un petit brin fanfaron et
en general fou de colifichets. Elle fait des jolis vers sur un theme d’eglise;
mais au bout de l’aune faut le drap. Mr. le General lui doit son education
et ses moeurs. Voila le plus grand merite d’une femme, et qui seul la rend
respectable. Malgré huit couches son teint se sent encore de la fraicheur
de jeunesse et sa beauté est appetissante. Dieu veuille Vous faire la meme
grace, ma bonne Maman! Après ce petit soupir je Vous baise les mains
et me recommande à votre bienveuillance. J’y pretends par l’amitié la
plus sincere et tendre, avec la quelle je serai toute ma vie Votre très
humble valet
de Grunhof ce 28 Fevr. 1754.
Hamann.
Provenienz:
Druck ZH nach den unpublizierten Druckbogen von 1940. Original verschollen. Letzter bekannter Aufbewahrungsort: Staats- und Universitätsbibliothek Königsberg, Msc. 2552 [Roths Hamanniana], I 2 (4).

Bisherige Drucke:
Heinrich Weber, Neue Hamanniana (München 1905), 15–16.
ZH I 64–66, Nr. 24.

Textkritische Anmerkungen:
Der Brieftext wurde anhand der überlieferten Quellen (vgl. Provinienz) kritisch geprüft. Notwendige Korrekturen gegenüber dem in ZH gedruckten Text wurden vorgenommen und sind vollständig annotiert. Die in den beiden Auflagen von ZH angehängten Korrekturvorschläge werden vollständig aufgelistet, werden aber nur dann im Text realisiert, sofern diese anhand überlieferter Quellen verifiziert werden konnten.
65/22 hureux
Korrekturvorschlag ZH 1. Aufl. (1955): lies heureux